mar. Avr 13th, 2021

KOONEXION.NET

Premier carrefour de l’information

Vodacom Congo et Mopepe Energy Solutions lancent les premiers « eco-taxis » en RDC

Dans un partenariat avec la start-up congolaise MOPEPE ENERGY Solutions, VODACOM CONGO lance ce vendredi 26 Février 2021, le projet MOPEPE ECO CAR, qui vise à promouvoir l’énergie verte à Kinshasa et en RDC à travers le déploiement des taxis en voitures électriques zéro pollueurs de l’environnement accessibles aux kinois via M-Pesa.

Dans un monde qui assiste depuis déjà plusieurs années aux conséquences néfastes du réchauffement climatique provoqué par les gaz à effets de serre et les combustibles fossiles (pétrole, gaz etc.), l’urgence qui s’impose est de se tourner vers les énergies propres afin de favoriser une économie plus verte et durable.


Dans ce contexte, nombreux sont les consommateurs à travers le monde et en RDC qui sont de plus en plus soucieux de l’environnement, et deviennent plus regardants sur l’impact environnemental de leurs consommations.

Au niveau mondial, la pollution de l’air et de l’eau est l’un des sujets placés au premier plan dans le cadre de la protection de l’environnement, et en RDC le débat tourne essentiellement sur les questions d’emballages bio ou non biodégradables, le gaspillage alimentaire et les pénuries d’eau au détriment de celui de la pollution atmosphérique et des pollueurs en cause.

Une innovation bénéfique pour les kinois et le climat

C’est ici que la solution Mopepe Eco Car entre en jeu. Il s’agit d’une initiative verte made in Congo par une société congolaise MOPEPE Energy solutions qui œuvre dans les nouvelles technologies, l’activisme contre le changement climatique et le bien-être de notre planète.



Pour contribuer à la fois à faciliter le déplacement aux kinois qu’à lutter contre la pollution atmosphérique, un lot des 10 véhicules électriques appelés MOPEPE ECO CAR sera mis en circulation à travers la ville de Kinshasa, dont les courses seront payables via M-Pesa.

En plus de cela, grâce à ce partenariat avec Vodacom, des bornes de recharges pour voitures électriques seront désormais placées à certains coins de la ville pour encourager de façon plus large la transition vers les éco-cars. De cette façon, tout abonné de Vodacom qui détient une voiture électrique pourra souscrire pour sa recharge mensuelle toujours via M-Pesa.

Pour une ville qui fait face à une explosion démographique et une urbanisation rapide avec des effets défavorables notamment en termes de production et de gestion des déchets ménagers ainsi que l’émission des gaz pollueurs, MOPEPE ECO CAR est une solution qui vient rompre ce cycle infernal.

Car fort de son engagement pour l’amélioration de plus de 1 milliard de vies grâce à ses 3 piliers: (1) Société numérique, (2) Inclusion pour tous et (3) Planète, Vodacom Congo et le Group Vodafone travaillent d’arrache-pied pour contribuer à réduire de moitié l’impact environnemental partout où ils sont présents d’ici 2025. De plus, ce projet s’inscrit dans le cadre de la poursuite par Vodacom des objectifs de développement durable (ODD) 11 et 13 de l’ONU, axés sur la promotion des investissements pour des villes et communautés durables ainsi que sur la lutte contre le changement climatique.

Un plaidoyer pour la transition énergétique

A travers ce projet, Vodacom Congo souhaite mobiliser les esprits autour de la question de l’énergie verte. Pour l’opérateur, il s’agit de matérialiser son engagement pour la protection de l’environnement, un voyage qu’il a entamé aux alentours de 2014 ; année du lancement des premiers sites, dit RCS, 100% solaires en RDC. A ce jour Vodacom Congo en compte 800 dans toutes les provinces de la République.

Car les voitures électriques, c’est zéro émission de CO2 et un bénéfice immédiat pour la qualité de l’air.  Opter pour l’énergie électrique c’est choisir l’économie du carburant, l’efficacité et la performance de manière générale et par-dessus tout, léguer une meilleure ville de Kinshasa aux générations futures. C’est donc un appel à tous les kinois de penser « vert ».

A noter que ce lancement constitue une première phase du projet qui doit conduire vers un partenariat multidimensionnel toujours en faveur des congolais et d’une économie plus verte et plus durable en RDC.

La Rédaction

ABONNEZ-VOUS POUR RECEVOIR LES OFFRES D’EMPLOI

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.