sam. Sep 25th, 2021

KOONEXION.NET

Premier carrefour de l’information

Nord-Kivu : La LUCHA dénonce la tracasserie des chauffeurs des gros camion commise par le service de la CNPR à Kasindi

Depuis environs 2 semaines le service de la commission nationale pour la prévention routière (CNPR) affectéà la limite entre la République Démocratique du Congo et l’Ouganda tracasse les chauffeurs et responsables des véhicules venant de l’Ouganda pour la RDC.

Dans une déclaration rendue publique Vendredi 19 Février 2021 par la cellule de communication, section de Beni, les agents de la CNPR exige au niveau de la douane de Kasindi une   somme de 50 USD à chaque véhicule  comme condition de traverser la barrière de Kasindi pour Beni.

« C’est anormal que L’Etat congolais soit trop visible et actif dans la perception des taxes aux rescapés démunis des moyens ne survivant  qu’à des petits moyens de bord. Nous condamnons l’imposition d’une si grande somme à des citoyens qui traversent une situation  économiquement très critique occasionnée par l’activisme des forces négatives dans cette région et qui tendent souvent des ambuscades aux civils qui prennent le risque d’emprunter cet axe routier pour leur survie. Signalons que depuis le matin du vendredi 19 Février 2021 plusieurs véhicules sont bloqués  dans les communes des Kasindi et Bulongo où la CNPR a érigé des barrières pour la perception de cette somme qui n’a ni raison ni fondement d’après les usagers de cette route qui évoquent son impraticabilité et les attaques en répétition dont ils ont souvent victimes », peut-on lire dans cette déclaration.

C’est ainsi que, ce mouvement citoyen prie aux autorités compétentes de s’impliquer dans cette affaire dans le cas il procédera à des séries de manifestations  contre quiconque se verait être impliqué dans cette magouille tendant à accentuer le degré de vulnérabilité du peuple.

La Rédaction

ABONNEZ-VOUS POUR RECEVOIR LES OFFRES D’EMPLOI

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.