sam. Oct 23rd, 2021

KOONEXION.NET

Premier carrefour de l’information

Le procès 100 jours s’ouvre ce lundi à la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe sans Kamerhe

Vital Kamerhe, l’ancien directeur de cabinet de Félix Tshisekedi, ne se présentera pas ce lundi 15 février à la réouverture du procès qui l’oppose au ministère dans l’affaire du programme des 100 premiers jours du Chef de l’État.

Selon les dernières nouvelles du sillage du président de l’UNC, Vital Kamerhe se fera représenté par ses avocats pour raison de santé. Vital Kamerhe est hospitalisé au Centre Hospitalier Nganda de Kinshasa.

« Ce 15 février 2021, compte tenu de mon état de santé actuelle, c’est plein de fois et d’espoir, ragaillardi par toutes vos prières que je me présenterai devant les juges à travers mes avocats, sachant que Dieu aura touché le cœur des uns et des autres, pour que la vérité soit dite et qu’à l’issue de ce procès, je sois de nouveau parmi vous », a écrit Kamerhe dans un message de remerciement à ceux qui ont prié pour lui.

Vital Kamerhe est condamné le 20 juin 2020 en premier degré à 20 ans des travaux forcés, après avoir été reconnu lui et Jammal coupables de corruption aggravée et de détournement de près de 50 millions USD destinés au financement des maisons préfabriquées, dans le cadre du programme de 100 jours du Chef de l’État. 

L’audience de ce lundi intervient à la suite au recours introduit par les avocats de Vital Kamerhe à Cour constitutionnelle pour casser le verdict du Tribunal de grande instance de Kinshasa Gombe. Ce, après plusieurs rejets des demandes de mise en liberté, dont la 5e en août dernier.

À noter que la dernière audience remonte au mois d’octobre, après que Vital Kamerhe et Samih Jammal se sont absentés pour raison de santé à l’audience de septembre, au cours de laquelle toutes les parties avaient plaidé pour justifier le recours en appel. 

Dieumerci Kalewu

ABONNEZ-VOUS POUR RECEVOIR LES OFFRES D’EMPLOI

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.