jeu. Mar 4th, 2021

KOONEXION.NET

Premier carrefour de l’information

Santé | New-tech: Enfin l’endoscopie cérébrale possible en RDC (Dr Trésor Ngamasata)

Enfin la RDC entre dans l’ère du medical New-Tech en dehors de l’Europe, des Etats unis, de l’Asie ou autres coins du monde. C’est avec fierté que nous vous informons qu’un brillant jeune médecin des Hopitaux à Kinshasa en République Démocratique du Congo, assisté par son équipe, a réalisé, pour la première fois dans l’histoire de la médecine congolaise, une endoscopie cérébrale.

Qu’est ce qu’une endoscopie cérébrale?

L’endoscopie ou fibroscopie cérébrale est une méthode d’exploration visuelle médicale ou industrielle de l’ intérieur (endon en grec) d’une cavité inaccessible à l’œil pour réaliser un examen ou traitement du cerveau.

CMK Kinshasa

De manière évoluée, c’est une chirurgie du cerveau éffectuée ici en RDC, juste avec des caméras, c’est-à-dire sans ouvrir la tête du patient, mais en passant par des voies naturelles comme les narines et la bouche.

Qui sont ces jeunes médecins brillants, génis et passionnés de la médecine qui ont pu réaliser cette première prouesse en médecine?

Une équipe composée des neurochirurgiens congolais, il s’agit du Dr. Trésor NGAMASATA, neurochirurgien formé à Casablanca au Maroc et à Colmar en France, actuellement praticien hospitalier à kinshasa; ainsi que du Dr. Orphée MAKIESSE, neurochirurgien formé à Paris, France et aux USA, actuellement Praticien hospitalier privé à Paris. Voici les deux génies qui ont opéré pour la première fois en RDC, le cerveau humain, sans ouvrir le corps, mais juste à l’aide des caméras en passant par les narines. Cette nouvelle technologie s’appelle endoscopie cérébrale.

Dr Trésor et Dr Orphée

Le patient est un jeune homme de 37 ans qui travaille dans des mines et avait des maux des têtes évoluant depuis deux ans. La survenue des troubles visuels de type hémianopsie bitemporale signant une atteinte des nerfs optiques a motivé la réalisation d’une IRM cérébrale qui a mis en évidence une tumeur de la selle turcique compriment le nerfs optique.

Il sied de signaler que, juste une durée d’une heure et trente minutes suffusaient pour  réaliser cette chirurgie d’une très grande performance par une équipe de neurochirurgiens 100% congolais, au congo, sans ouvrir le cerveau, à permis de sauver la vie de ce jeune cadre congolais. Le patient se porte bien et est content de sa chirurgie.

Cet exploit prouve à suffisance que la compétence, la technologie ainsi que les méthodes de la médecine moderne ou Medical New-tech sont également ici en République Démocratique du Congo. Sans aucun doute, l’evolution de la modernité en medecine est palpable au Congo au travers des jeunes talents experimentés.

La porte est ouverte à tous pour des soins dits speciaux « made in Congo ».

La Rédaction

ABONNEZ-VOUS POUR RECEVOIR LES OFFRES D’EMPLOI

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.