Nominations à la Cour constitutionnelle : Fayulu et Théodore Ngoy coalisent et accusent Tshisekedi de « haute trahison »

Martin Fayulu et Théodore Ngoy, tous deux candidats malheureux à la présidentielle de 2018 accusent le Chef de l’État, Félix Tshisekedi, de « haute trahison ». Ce, à la suite des récentes nominations à la Cour constitutionnelle.

Dans une déclaration, Martin Fayulu soutient la démarche de Théodore Ngoy selon laquelle « le Sénat et l’Assemblée nationale ne vont pas se réunir en congrès pour la nomination est manifestement nulle. C’est le tirage aux sort qui va intervenir l’année prochaine qui aurait permis au chef de l’Etat de ne remplacer qu’un seul juge. Il en a remplacé deux. Ubulu et Kilomba doivent reprendre leurs places et en 2021, l’un d’entre eux peut subir le tirage au sort et quitter ».

Pour Martin Fayulu, « non seulement que Félix Tshisekedi n’est pas légitime, il pose des actes en violation intentionnelle de la constitution. On ne peut pas laisser passer cet aspect des choses ».

« On ne peut prendre pour le Congo des demi-mesures. On ne peut pas accepter des choses inacceptables. Ce n’est pas parce que ces juges m’ont causé du tort que je dois soutenir la violation intentionnelle de la constitution. Nous sommes des hommes des principes et des valeurs. Monsieur Tshisekedi doit respecter la constitution », Martelle Fayulu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :