Réformes électorales : Gabriel Kyungu opposé à toute forme de « dialogue non-institutionnel »

Le président de l’Union National des Fédéralistes du Congo (UNAFEC), Gabriel Kyungu Wa Kumuanza est opposé à toute forme dialogue inter-congolais dans un cadre extra-institutionnel. C’est ce qu’il a fait savoir ce vendredi 28 août au cours d’une sortie médiatique.

« Nous avons des institutions régulièrement installées chez nous dont le parlement où se discutent et se décident de telles réformes. Ils sont parlementaires. Qu’ils aillent discuter ces choses dans les institutions. Nous n’avons pas besoin de conciliabules. Nous avons un très mauvais souvenir de dialogue de la CENCO ayant abouti au report des élections prévues en 2016 avec un glissement de deux ans permettant à l’ancien Chef de l’État de rester au pouvoir grâce notamment à l’accord de la Saint-Sylvestre », a-t-il déclaré.

Engagé dans une démarche de trouver un consensus autour de réformes électorales, le groupe de 13 est loin d’être compris.

Par ailleurs, cette déclaration de Gabriel Kyungu intervient 48 heures après celle du secrétaire général de l’UDPS, Augustin Kabuya. Ce dernier avait affirmé le refus du parti présidentiel à prendre part au forum autour de réformes électorales initié par le professeur Bob Kabamba de l’Université de Liège.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :