Massacre de Nganza : un collectif d’avocats dépose plainte contre Emmanuel Ramazany Shadari

Une plainte a été déposée lundi 03 août au parquet militaire du Kasaï central par un collectif d’avocats contre l’ancien ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières, Emmanuel Ramazany Shadari.

Dans cette plainte, le secrétaire permanent du parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie est accusé d’être l’auteur du
massacre de la population en mars 2017 dans la commune de Nganza au Kasaï Central. A en croire ce collectif d’avocats, près de 600 victimes ont été recensés.

Par ailleurs, 11 personnalités ont été accusées. Il s’agit notamment du candidat malheureux du dernier scrutin présidentiel, des généraux Asumani et Mputela ainsi que du colonel Jean de Dieu Mambweni. Et puis, ces avocats ont fait savoir qu’une plainte est déposée contre eux au regard de leur responsabilité respective. D’après eux, ils ne pouvaient pas ignorer l’ampleur de l’opération menée par les hommes sous leurs ordres.

Notons qu’en 2017, les hommes en uniforme avaient investi les quartiers de la commune de Nganza pour traquer les miliciens de Kamuina Nsapu. Selon le rapport de plusieurs ONG, les militaires et les policiers tiraient à bout portant sur la population. Plus de 300 personnes ont succombé et plusieurs femmes violées.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :