Grève des infirmiers à Beni : « les professionnels des soins devraient privilégier l’intérêt général » (Kizito Bin Hangi)

3 jours après le déclenchement de la grève par les infirmiers de la zone de santé de Beni, ceux-ci devraient privilégier l’intérêt général et non individuel. Propos tenus samedi 2 août par Kizito Bin Hangi, président des forces vives de la ville Beni.

Pour cet acteur de la société civile, ce mouvement de grève déclenché ne doit pas être à la base des violations des droits humains.

« Nous appelons les grévistes à la retenue. C’est pourquoi, cette grève ne doit pas aussi être à la base des violations des droits humains d’autres personnes. Nous pensons que les infirmiers devraient privilégier l’intérêt général pour que nous ne puissions pas aussi assister à des morts d’hommes parce qu’ils n’ont pas été soignés ou les structures sanitaires ont été fermées », a indiqué Kizito Bin Hangi.

Rappelons que c’est depuis 3 jours que tous les prestataires des soins sont en grève demandant ainsi que justice soit faite dans le dossier du meurtre de l’infirmier Kambale Sivasima Joseph tué la nuit du 22 juillet par certains hommes porteurs d’armes à feu, dont 3 sont déjà entre les mains de la justice. Seul l’hôpital général de référence de Beni est fonctionnel pour soigner les cas d’urgence.

Dodo Mathe

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :