mar. Sep 22nd, 2020

KOONEXION.NET

Premier carrefour de l’information

Attaque de Kipupu : 15 morts et plus de 200 disparus, révèle la Monusco

15 personnes ont été tuées et plus de 200 autres disparues après l’attaque des miliciens Ngumino et Twirwaheno le 16 juillet dernier à Kipupu dans la province du Sud-Kivu. C’est ce qu’a rapporté la Monusco mercredi 29 juillet après sa mission.

« 15 morts, des blessés, plus de 200 portés disparus et des dégâts matériels, c’est ce que la population de Kipupu, témoins et victimes, atteste à la délégation venue sur place. Fragilisés mais rassurés par le déploiement des FARDC la semaine passée, les habitants de Kipupu souhaitent que ces derniers ne quittent plus le lieu », rapporte la note d’information relayée par nos confrères d’ACTUALITE.CD.

A en croire la même source, la société civile du secteur d’Itombwe encourage les communautés à ne pas céder à des représailles contre d’autres communautés sur lesquelles s’adossent les assaillants.

- Publicité -

Par ailleurs, le gouvernement provincial du Sud-Kivu par le biais de son ministre de l’Intérieur, a indiqué qu’il fera de son mieux pour le maintien des éléments des FARDC ainsi que le déploiement des éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC). Depuis ce désastre, les Forces loyalistes ont érigé la semaine dernière une base à Kipupu. Elles ont invité la population de ce coin à regagner le milieu.

Après cette attaque, plusieurs personnalités sont montées au créneau en dénonçant cette situation. Il s’agit notamment du prix Nobel Dénis Mukwege et du président de l’ECIDE, Martin Fayulu. Ce dernier a même évoqué la nécessité de l’ouverture d’une enquête internationale pour sanctionner les auteurs de ce crime.

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright © 2020 Koonexion
COVID-19 RDC
4836 cas confirmés (15 juin)
X
TRADUIRE