Meurtre d’un infirmier à Beni : les prestataires des soins menacent de déclencher un mouvement de grève « Beni sans hôpital »

Une semaine après l’assassinat par balle de Joseph Kambale, infirmier superviseur à la zone de santé de Beni, ses collègues menacent de déclencher un mouvement de grève dénommé « Beni sans hôpital » si leurs revendications ne trouvaient pas gain de cause.

Dans un mémorandum remis mardi 28 juillet à l’Autorité urbaine, ces professionnels des soins fustigent les magouilles dans le procès de leur collègue tué par 3 suspects qui sont déjà aux arrêts et auditionnés.

« Nous, prestataires de la zone de santé de Beni, après évaluation de nos revendications et le déroulement du procès, nous sommes mécontents de la non mise en exécution des ordres du tribunal exigeant la présentation de deux suspects cités par les trois prévenus. Dans 48 heures qui suivent nous allons déclarer « Beni sans hôpital », c’est-à-dire que toutes les formations sanitaires de la zone de santé de Beni vont sécher toutes les activités des soins sauf l’hôpital général de référence de Beni pour les urgences », peut-on lire dans ce mémo.

Rappelons que l’infirmier Joseph Kambale a été assassiné en sa résidence de Rwangoma dans la commune de Beu mardi 21 juillet par les hommes porteurs d’armes à feu.

Dodo Mathe

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :