John Numbi: des propos « chocs » qui coûtent cher?

Les propos tenus mardi par le général John Numbi, sorti de son silence après avoir été blackboulé de son poste d’inspecteur général de l’armée par le chef de l’État, continuent de provoquer une onde de choc déferlante.

Une sortie médiatique dézinguée par certains congolais qui estiment qu’elle a violé délibérément le principe sacro-saint de la discipline au sein de l’armée. Selon nos sources, le général John Numbi a été depuis jeudi, mis à la disposition de l’Auditorat militaire de Lubumbashi en raison de ses propos jugés « belliqueux ».

Notons que John Numbi avait dans une vidéo, déclaré que « le président Félix Tshisekedi était induit en erreur par des ennemis » et qu’il n’était pas un « agneau ». Des propos qui surviennent après son remplacement par le général Gabriel Amisi. Sa mise à l’écart avait été salué par Washington. Pour rappel, John Numbi, sous sanctions internationales, est considéré comme le 1er suspect dans l’assassinat de l’activiste des droits de l’homme, Floribert Chebeya et de son chauffeur, Fidèle Bazana.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :