Beni : « on réprimait les manifestations les fois passées suite à l’état d’urgence sanitaire, désormais tout doit suivre la voie légale » (maire a.i)

La décision de réprimer les différentes manifestations et marches dans les jours passés était due à l’état d’urgence sanitaire décrété par le président de la République dans l’objectif de briser la chaîne de transmission de la covid-19 sur toute l’étendue du territoire national. Propos du maire intérimaire de la ville de Beni, Modeste Muhindo Bakwanamaha face aux militants du mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA) qui ont manifesté ce jeudi 23 juillet pour dire non aux tueries en échelle de la population civile.

« Les autres marches que nous avions réprimé, c’était sur base de l’état d’urgence qui a été levé avant hier. Je voudrais vous dire comme l’état d’urgence est levé, les différentes manifestations doivent suivre la procédure légale, donc annoncer 48 heures afin de permettre aux services de sécurité de voir comment accompagner et encadrer les manifestants », a indiqué l’autorité urbaine de Beni.

Par ailleurs, Modeste Muhindo a fustigé le fait que ces militants n’aient pas pu respecter la procédure légale car ils ont adressé leur lettre d’information 24 heures avant la manifestation, chose qui viole la constitution.

Dodo Mathe

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :