Ituri : des amendes « exorbitantes » exigées aux détenus par les agents de l’ANR à Apende

Le chef du service de l’agence nationale de renseignements (ANR) basé à Apende dans la province de l’Ituri est accusé de raçonner la population de la place dans la fixation des amandes transactionnelles.

Le cas le plus récent est celui de 7 civils arrêtés à Apende sur l’axe Komanda-Beni et qui sont entrain de subir des tortures corporelles depuis le dimanche 19 juillet. Il a été exigé à chacun le payement d’un montant de 150.000 francs congolais soit 1.050.000 francs congolais pour que tous soient libérés.

Selon la convention du respect des droits humains (CRDH) antenne de l’Ituri, cet argent n’a aucune base légale et estime qu’il s’agit là d’une tracasserie visant à les soutirer quelque chose de leur dur labeur alors que beaucoup d’entre eux ont quitté Eringeti, Mavivi en territoire de Beni longtemps meurtri pour trouver un lieu sûr pour leur survie.

C’est ainsi que cette structure de défense de droits humains demande aux autorités politico- administratives et à toute personne éprise de justice à s’impliquer afin que ces citoyens recouvrent leur libération et que ces comportements inciviques des agents de l’ANR/Irumu soient corrigés.

Dodo Mathe

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :