Débat autour des ordonnances présidentielles : le FCC signale « l’intention pragmatique de violer la Constitution »

Le Front commun pour le Congo n’a pas tardé de réagir après une déclaration du Premier ministre Ilunga Ilunkamba s’opposant à la série d’ordonnances présidentielles contresignées par le vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur assurant son intérim alors qu’il était en mission officielle dans le Haut-Katanga.

Dans une déclaration rendue publique tard dans la soirée du mardi 21 juillet 2020, le FCC accuse le président de la République de l’intention pragmatique de violer la Constitution.

Pour le FCC ces ordonnances n’ont pas été soumises à l’examen au gouvernement et à l’Assemblée générale. Ci-dessous l’intégralité de cette déclaration :

Dime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :