Réforme judiciaire: face au torrent d’indignation, Minaku et Sakata refusent de céder

Face au torrent d’indignation de la majorité de congolais sur les propositions de loi sur la réforme judiciaire en RDC, les députés Aubin Minaku et Garry Sakata semblent loin de baisser pavillon.

En dépit d’une onde de choc qui a déferlé dans le pays, ces élus du FCC campent toujours sur leur position et disent ne plus avoir le pouvoir de « retirer » ces propositions de loi. Ils l’ont fait savoir au sortir de leur échange dimanche avec le cardinal Fridolin Ambongo.

« Et pour que cette dynamique populaire soit positive, il nous faut respecter notre devoir de tenir informer la population sur le tenant et les aboutissants de ces trois propositions de loi », a dit Aubin Minaku.

L’ancien président de l’Assemblée nationale estime qu’il n’y a aucune disposition en ces 3 propositions de loi qui violente le droit de la population. Elles seront à cet effet, programmées par le Bureau de l’Assemblée nationale puis analysées lors des plénières.

Après le Cardinal Ambongo, Aubin Minaku et Garry Sakata vont également rencontrer les magistrats de la République. Notons que ces propositions de loi sur la réforme judiciaire provoquent depuis plusieurs jours, un vent de contestation. Des manifestations avaient été organisées au pays pour exiger leur retrait.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :