Sud-Kivu: des centaines de morts lors d’une attaque des miliciens Ngumino et ses alliés à Kipupu

Au total 224 civils ont été tués lors d’une attaque simultanée jeudi 16 juillet, des miliciens du groupe Fwigwaniro Android et ceux de Ngumino en collaboration avec leurs alliés au village Kipupu dans la province du Sud-Kivu.

Face à ce bilan lourd, l’ancien ministre national de developpement rural, le deputé national honoraire elu de Fizi et président du Parti Resistants Mai-Mai (PRM),Kaliba Mulanga condamne et dénonce ce « massacre » commis contre les civils.

Pendant que le bilan livré le premier jour était d’une dizaine de morts et de maisons incendiées , la jeunesse de l’espace Fizi-Itombwe qui s’est aussi pronnoncée samedi 18 juillet, dit avoir comptabilisé 224 corps sans vie y compris celui du chef de ce secteur ainsi que tout le village brulé par ces assaillants à l’absence de l’armée regulière.

« Chers compatriotes fils et filles de l’espace Fizi-Itombwe, le moment est grave. Nous venons de prendre nos compatriotes dans les circonstantes inantendues et nous le considerons comme un nouveau massacre. Il est vrai que toutes ces victimes sont des civils et n’avaient aucun problème avec ces groupes armés. Nous condamnons avec la dernière energie ces tueries qui ne sont pas les premières commises contre notre population dans notre espace. C’est à cette occasion que nous dénonçons la non-intervention des éléments de la Monusco basés à Mikenge à quelques mètres seulement de Kipupu et aussi les éléments FARDC qui ne sont pas venus à notre rescousse . Nous devons organiser des actions citoyennes pour exiger le depart de cette Monusco car elle ne fait rien du tout conformenent à sa mission. Je présente mes sincères condoléances aux membres des familles et à toute notre population en générale. Nous sommes en deuil et nous demandons la contribution de tout un chacun pour aider ces familles en détresse, à la communauté internationale et nationale de punir sévèrement les auteurs  » a déclaré, Mulanga Pardonné.

Par ailleurs, le président de la jeunesse de l’espace Fizi -Itombwe indique que, les victimes passent une vie misérable depuis cette attaque. Mukangya Nyamachabo pense qu’il est important que ces derniers obtiennent une aide d’urgence.

« Nous avons passé la journée du vendredi entrain de rammasser les os de corps brulés dans les maisons et nous avons compté 224 morts et tout notre village est incendié. Ces mêmes Banyamulenge avaient tué nos familles à Makoba, Lulinda, Ngulube , Mwandiga et ailleurs et jusque là, la communauté internationale n’a jamais réagi. Nous nous réservons chaque fois pour vangeance mais notre jeunesse est capable de le faire » a-t-il dit.

Pour rappel, les rebelles Ngumino du général autoproclamé Bishambuke et Fwigwaniro du Sultani Makenga ont attaqué jeudi matin le village de Kipupu où ils étaient délogés par les combattants du groupe Mai-Mai à l’absence des FARDC qui avaient quitté ce village depuis quelques semaines pour se positionner à Mikenge et ses environs.

Dodo Mathe

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :