Nord-Kivu : après la mort d’un seigneur de guerre à Miriki, une vingtaine de ses adeptes dépose ses armes

Au total, 29 miliciens du mouvement maï maï UDPI/Mazembe actif à Miriki au sud du territoire de Lubero, dans la province du Nord-Kivu viennent de déposer leurs armes et se sont rendus aux forces de sécurité l’après midi de ce vendredi 17 juillet.

Selon le président des forces vives de la commune de Kanyabayonga, Daniel Muhindo Sengemoya, ces miliciens se sont rendus avec dix armes à feu au sein du bureau du DDRR/Kanyabayonga.

« Quelques heures après la mort du chef rebelle Kitete Bushu du mouvement maï maï UDPI/Mazembe, 29 de ses combattants viennent de se rendre aux services de sécurité précisément au niveau du bureau du DDRR/Kanyabayonga. Ceux-ci se sont rendus avec 10 armes à feu et disent abandonner la vie du maquis pour rejoindre la vie civile pour les uns et les autres intégrer l’armée loyaliste », a déclaré Daniel Sengemoya.

Cependant, cet activiste de la société civile appelle la population au calme et lance un appel aux autres miliciens qui traînent encore les pas, à se rendre pour la pacification de la région du Nord-Kivu.

Dodo Mathe

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :