Crise politique en RDC: l’opposition parle d’un « deal » entre FCC et CACH, la coalition au pouvoir nie en bloc ces allégations

En République démocratique du Congo, la coalition au pouvoir est au coeur de moult polémiques. FCC et CACH, deux plateformes qui à priori, ont scellé leur alliance depuis l’élection de Félix Tshisekedi à la tête du pays, semblent aujourd’hui se regarder en chiens de faïence.

Les violons ne s’accordent pas sur plusieurs questions qui taraudent encore les esprits. La musique endiablée de la crise politique dans le pays résonne une fois de plus au détriment d’une véritable coalition, pensent certains observateurs. Guerres des mots, manifestations populations, le statu quo institutionnel rimerait aujourd’hui avec un manque criant d’un consensus nationaliste.

Invités lors du magazine politique Le Débat Africain sur RFI, les acteurs politiques de la coalition au pouvoir et ceux de l’opposition se sont livrés à une bataille sans merci. L’opposition congolaise qui ne cache pas son mécontentement face à un « hold-up électoral, parle désormais d’un  » deal orchestré  » par la coalition FCC-CACH qui permettra à Joseph Kabila, de revenir au pouvoir pour l’élection présidentielle de 2023.

« Tout le monde le sait que c’est un pouvoir qui a été acquis sur base d’un deal », a dénoncé Devos Kitoko, secrétaire général de l’Ecidé de Martin Fayulu et communicateur de Lamuka.

Secrétaire général adjoint de Ensemble pour la République de Moïse Katumbi, Christian Mwando renchérit en évoquant une sorte de  » partage de butin » entre les deux complices au pouvoir.

« Je pense que l’UDPS a crû naïvement pouvoir diriger le pays avec le concours du FCC suite à leur deal ».

Du côté de la coalition au pouvoir, on nie en bloc ces allégations et réaffirme l’engagement, celui d’éviter au pays le drame.

« Ce qui nous a mis ensemble, c’est la nécessité de faire éviter au pays le drame que nous avons vécu en 60 », a répliqué Lambert Mende, député national et membre de la plateforme FCC.

Des propos corroborés par Daniel Mwana Nteba, 1er secrétaire national du parti socialiste allié à l’UNC de Vital Kamerhe qui évoque, une coalition dans le but d’éviter le  » chaos ».

« C’est trop facile de parler d’un deal. Moi ce que j’ai vécu, c’est des élections qui ont donné des résultats », a reconnu Jacquemin Shabani, président de la commission électorale permanente de l’UDPS.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :