Haut-Katanga: A Kasumbalesa, la population victime d’insécurité vandalise un sous-commissariat de la police

A Kasumbalesa dans le Haut-Katanga, la population victime d’insécurité, notamment dans la nuit du samedi au dimanche 28 juin, a saccagé le sous-commissariat de la police Ekima dans le quartier kongolo k.

Selon les sources concordantes, cet acte posé par la population de Kasumbalesa est provoqué par l’inaction des forces de la police pendant qu’elle était attaquée et cherchait du renfort.

 » Voilà ce qui justifie la colère des victimes de l’insécurité d’aller jusqu’au bout de leur raisonnement, saccager le commissariat le plus proche. » explique un témoin.

Notons que la police a dû intervenir vers 10h de ce dimanche pour constater les dégâts. Un policier aurait d’ailleurs été lynché au cours de cet incident. En attendant le bilan officiel , les dégâts matériels restent importants.

La population accuse la police de complicité face à une insécurité criante dans la ville. La police quant à elle, préfère rester aphone et évite la presse afin de ne pas répondre aux accusations de la population de Kasumbalesa.

Albert leu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :