RDC: condamné à 20 ans de prison, Vital Kamerhe compte interjeter appel

Impliqué dans l’affaire de détournement présumé des déniers publics dans le cadre des travaux de 100 jours, le Directeur de cabinet du chef de l’État, Vital Kamerhe a finalement été condamné par la justice congolaise à 20 ans de travaux forcés dont l’interdiction d’accéder à tout mandat public pendant les années qui suivent la fin de sa peine de privation de liberté. Dépité par un « procès inadmissible », l’ancien président de l’Assemblée nationale compte interjeter appel au niveau de la cour de cassation avant d’aller jusqu’aux instances des Nations-Unies.

La pilule semble difficile à avaler pour Vital Kamerhe condamné à 20 ans de prison par le tribunal de grande instance de la Gombe. Un verdict tant attendu par l’opinion publique congolaise, a suscité moult débats. Selon Me Pierre Olivier Sur, l’un des avocats de Vital Kamerhe, il évoque un  » simulacre » de procès contre son client. Pour le moment, le Directeur de cabinet du chef de l’Etat, par la voie de ses avocats compte interjeter appel d’abord auprès de la cour de cassation. Ce dernier dit user de son droit de recours afin de mener cette démarche. Loin de baisser pavillon, le président de l’Union pour la Nation Congolaise compte saisir également les juridictions internationales notamment celles des Nations-Unies afin de trouver gain de cause.

Vital Kamerhe, l’épilogue fatale

En détention provisoire depuis plus de 2 mois à la prison centrale de Makala, Vital Kamerhe était désormais tombé de son piédestal. Celui qui hier était le bras droit de Félix Tshisekedi, semble aujourd’hui faire grise-mine. Le « tout-puissant » Directeur de cabinet du chef de l’Etat subit désormais un cinglant revers avec à la clef, un dénouement fatal qui semble provoquer vif émoi. Qui aurait crû qu’un jour l’ex-président de l’Assemblée nationale aura sa propre cellule à la prison de Makala ? La faute à la mauvaise gestion notamment dans l’utilisation des fonds publics. Une chose est sûre, Vital Kamerhe passera encore un peu plus du temps en prison même si ce-dernier souhaite interjeter appel.

La désolation des pro Kamerhe

Le verdict rendu par le tribunal de grande instance de la Gombe condamnant à 20 ans de prison le président de l’UNC, Vital Kamerhe, a été accueilli avec consternation par des milliers des sympathisants du parti de l’ex-président de l’Assemblée nationale. Pour eux, le procès de leur leader a été dès le départ politisé, le résultat ne pouvait qu’être amer. Si certains présagent un divorce au sein du Cach, d’autres par contre semblent balayer cette hypothèse, renouvelant leur confiance à Félix Tshisekedi malgré un verdict jugé « subjectif ». Ces militants de l’UNC apportent par ailleurs un soutien inconditionnel à leur leader et espèrent que la vérité triomphera en faveur de Vital Kamerhe.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :