Condamnation de Kamerhe : pour l’UNC, le tribunal a été dans l’incapacité d’établir la culpabilité de son leader et a repris le réquisitoire du ministère public

L’Union pour la Nation Congolaise (UNC), a dans un communiqué publié dimanche 21 juin dans la soirée, livré son premier point de vue à la condamnation de son président, Vital Kamerhe, à 20 ans de travaux forcés et 10 ans d’inéligibilité électorale pour détournement de plus de 48 millions de dollars américains.

Pour ce parti, le Tribunal de grande instance de Kinshasa Gombe, étant dans l’incapacité de prouver la culpabilité de son président, a repris largement le réquisitoire du ministère public tant dans sa motivation que dans son dispositif. « Ce qui donne à penser que les juges n’ont pas fourni un effort suffisant pour instruire leur intime conviction », lit-on dans le communiqué de la direction politique de l’UNC dont voici l’intégralité :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :