Procès 100 jours : Vital Kamerhe écope 20 ans des travaux forcés pour détournement

Le directeur de Cabinet du Chef de l’État, Vital Kamerhe, écope de 20 ans de travaux forcés pour détournement. C’est la sentence prononcée par le juge président du Tribunal de Grand Instance de Kinshasa/Gombe ce samedi 20 juin.

Après plus d’un mois de procès, le verdict vient d’être révélé. Vital Kamerhe est reconnu coupable quant à l’affaire liée au détournement de fonds alloués pour les travaux de 100 jours. De ce fait, Vital Kamereh est interdit de vote et d’assumer une fonction électorale pour une durée de 10 ans.

Par ailleurs, le Directeur Général de la société Samibo, Samith Jammal, a également écopé de 20 ans de travaux forcés pour détournement et 10 ans pour corruption.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :