L’avocat de Kabund après l’arrêt de la haute Cour : « il y a beaucoup d’autres voies que nous allons poursuivre »

Jean Marc Kabund est loin d’abandonner sa lutte pour être établi à « droits » malgré l’arrêt rendu par la Cour constitutionnelle, qui a déclaré ce mercredi 17 juin 2020 recevable et non fondé sa requête après sa déchéance au poste du premier vice-président de l’Assemblée nationale.

Pour son avocat Didier Kondo, « la décision de la haute Cour est allée à l’encontre de l’avis du ministère public » et a promis d’emprunter d’autres voies pour son client soit rétabli dans ses droits.

« Nous sommes venus devant cette cour pour qu’elle reconnaisse que le droit de Jean Marc Kabund de se défendre avait été systématiquement violé. Mais c’est curieux que la Cour passe outre pour déclarer notre requête non fondée. Mais il y a beaucoup d’autres voies que nous allons poursuivre », a-t-il fait savoir avec regret.

Pour rappel, Jean Marc Kabund a été destitué de son poste après une pétition initiée par le député MLC Jean-Jacques Mamba. Patricia Nseya a été désignée par l’UDPS pour remplacer Kabund.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :