mar. Juil 27th, 2021

KOONEXION.NET

Premier carrefour de l’information

UDPS : de l’amour à la haine

L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) connait depuis un certain temps des tumultes domestiques sans précédent.

La gestion du parti présidentiel remise en cause, demeure le talon d’Achille qui occasionne une escalade téméraire. Si les militants de l’UDPS avaient à priori fait de leurs dirigeants leurs modèles, aujourd’hui c’est loin d’être le cas.

Le hic? La non-prise en compte de la part de ces dirigeants à subvenir à leurs besoins.

Vous pouvez aussi lire :

Réorganisation de l’UDPS : pour Augustin Kabuya, cette question n’est à l’ordre du jour

Jean-Marc Kabund et Augustin Kabuya, respectivement président et secrétaire général a.i. du parti sont accusés de privilégier les membres de leurs propres familles au dépens de ceux qui ont lutté pendant des années. La tension était d’ailleurs montée jeudi où devant le siège du parti les militants ont exprimé leur colère pour notamment réclamer la convocation du congrès.

Vers une pomme de discorde ?

Si d’un côté les militants de l’UDPS sont lassés par le comportement « égoïste » de leurs dirigeants, la contestation des frondeurs ne faiblit pas de l’autre.

Après la signature par Jean-Marc Kabund de la décision portant investiture de la nouvelle équipe dirigeante du bureau de la CEP, Jacquemin Shabani qui de surcroît occupait ce poste est monté au créneau en contestant cette décision.

Selon lui, le président a.i. de l’UDPS n’a pas le droit de prendre des actes de dispositions.

Par ailleurs, Jacquemin Shabani promet de saisir la justice pour violation des textes du parti.

Chadrack Mpereng

Ensemble, barrons la route au Coronavirus

ABONNEZ-VOUS POUR RECEVOIR LES OFFRES D’EMPLOI

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.