mar. Juil 27th, 2021

KOONEXION.NET

Premier carrefour de l’information

Disparition du général Delphin Kahimbi : Kabund parle des « gesticulations provocatrices et ridicules » de la part de leurs alliés

Réagissant ce lundi 02 aux différentes déclarations faites par les cadres du Front Commun pour le Congo (FCC) en rapport avec le décès du général Delphin Kahimbi, le premier vice-président de l’Assemblée Nationale de la République Démocratique du Congo, Jean-Marc Kabund, a rappelé à l’ordre car, l’illustre disparu n’était pas un politicien mais plutôt un militaire.

« Tout en saluant la mémoire du vaillant général Delphin Kahimbi, je rappelle que l’armée est apolitique », a-t-il indiqué dans son compte Twitter.

Par ailleurs, le président a.i de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, (UDPS), met en garde ceux qui « gesticulent » autour de la mort du chef du renseignement militaire des Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC).

« Des gesticulations provocatrices, absurdes et ridicules autour de sa mort, du genre : « désarmé par la maison civile du président » et « le FCC devra se venger » doivent s’arrêter », a-t-il dit au cours d’une intervention sur la radio Top Congo.

Il sied de rappeler que l’armée a rassuré l’opinion nationale et internationale qu’une enquête est déjà diligentée pour connaître les circonstances de la mort du général Delphin Kahimbi. Au lendemain de sa disparition, la radio Top Congo, qui a cité les voisins de la victime comme source, a révélé que le général se serait suicidé dans son domicile, la veille de sa troisième audition au Conseil national de sécurité, après sa suspension de ses fonctions.

Praise

ABONNEZ-VOUS POUR RECEVOIR LES OFFRES D’EMPLOI

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.