mar. Juil 27th, 2021

KOONEXION.NET

Premier carrefour de l’information

Programme de 100 jours : l’étau se resserre, des arrestations s’enchaînent

Quelques jours après l’arrestation et le transfèrement à la prison centrale de Makala du directeur général de l’entreprise SAFRICAS, l’étau ne cesse de se resserrer autour des soupçons de détournements des fonds alloués aux travaux d’urgence de 100 jours.

Le Libanais Sammh Jammal, patron des sociétés SAMIBO CONGO et HUSMAL, cité dans le dossier de construction des logements sociaux dans le cadre de ce programme d’urgence de 100 jours du chef de l’Etat, a été placé lundi en détention préventive après avoir été interpellé et auditionné.

Ce chef d’entreprises aurait donc détourné une dizaine de millions de dollars américains.

Pour l’observatoire pour les dépenses publiques, le coût total de la construction de ces maisons préfabriquées est de 57,6 millions USD.

Même si le gouvernement avait débloqué le premier acompte de 17,35 millions USD pour la construction de 1500 maisons, Jammal Samih n’a pas réussi à justifier cette utilisation.

Malgré les démarches menées par ses avocats pour sa relaxation, ce dernier reste tout de même en détention.

Rappelons que SAMIBO CONGO et HUSMAL avaient arraché des contrats pour un montant de plus de 114 millions USD.

Après sa détention, prévention, ce patron libanais risque lui aussi d’être transféré à Makala, quelques jours après le feuilleton David Blattner.