ven. Juil 30th, 2021

KOONEXION.NET

Premier carrefour de l’information

Boxe/WBC : au sommet de son art, Junior Makabu une fierté nationale (biographie)

Il marque son époque et sa génération étant le premier boxeur congolais a remporté le Championnat du Monde de la boxe WBC. Il s’agit de Junior Ilunga Makuba, qui est sur les traces de Mohamed Ali après sa victoire sur le Polonais Michel Cieslak dans les installations de l’espace Shark Club le 31 janvier dernier, une date devenue historique pour les amoureux du nobl’art et la Rd-Congo.

L’on se pose une question de savoir qui est ce phénomène Ilunga Makabu ?

Né en 1988 à Kananga dans l’ex province du Kasaï Occidental et actuellement mesurant 1.80 m, Junior Makabu a embrassé le monde de la boxe à fleur d’âge. Âgé de 18, seulement, Makabu avait réussi dicter sa loi sur le plan national en remportant la coupe du Congo de boxe en 2006. Ce succès lui a permis de prendre part aux Jeux Africains (JA) en Algérie en 2007 pour défendre les couleurs nationales.

Alors que tout semble marcher pour le jeune boxeur à l’époque, les choses sont passées au vinaigre quand Makabu s’est vu être abandonné par sa fédération à l’aéroport de Ndjili à son retour de Kinshasa. Pendant ce temps, les Léopards boxes de la Rd-Congo devraient participer à un tournoi international dans le pays de l’oncle Sam, soit les États-Unis d’Amérique.

Carrière professionnelle : un début difficile pour Makabu, qui aime la rose supporte les épines, dit-on !

Après ce scénario cauchemardesque, Junior Makabu a décidé de tourner la page en prenant la direction de pays de Nelson Mandela, l’Afrique du Sud où il débute sa carrière professionnelle avec un combat perdu face au Sud-africain Khayeni Hlungwane un certain 20 juin 2008. Le Congolais avait perdu quatre épisodes rounds de combat (par KO technique au premier tour). Ce combat se déroulait au Carrousel Hôtel & Casino à Temba dans la province du Nord-ouest. Le 13 septembre 2008, il a arraché sa première victoire par KO technique au premier tour face au Zimbabwéen Elvis Moyo. Dwunastorundową lutte organisée à Monte Casino à Johannesburg, mettant en vedette Michael Buffer. Junior Makabu a terminé le duel par KO technique dans le 11e round.

Après un début difficile, la carrière de Makabu a connu un tournant en 2013 alors qu’il était seulement à sa 5e apparition sur un ring de boxe professionnel. Le natif de Kananga s’impose sur le favori l’ukrainien Kucher le 13 Juillet 2013 à « Casino » à Monte – Carlo à Monaco après un combat équilibrée arrivé au 12e round. Grâce à cette victoire à l’arraché, Makabu adjuge la ceinture WBC junior argent poids lourd.

En novembre 2013, Junior Ilunga Makabu a eu sa revanche sur le Sud-africain.

Elivis Moyo en le battant par arrêt de l’arbitre. Sur cette lancée, Makabu domine un autre Sud-africaine, Nicholas Ramantswana par KO en commençant ainsi sur une série des victoires par KO face à plusieurs autres boxeurs. Il a tour à tour battu, Sean Santana, Chamunorwa Gonorenda, Ben Moakamela, Elvis Moyo de nouveau, Danier Venter, Nsitu Mbaya et Collice Mutizwa.

2019 : la foule ascension de Junior Makabu !

C’est en 2019 que la carrière de l’enfant terrible de Kananga a connu une véritable ascension jusqu’à se hisser au sommet de son art. Étant sous les traces de Mohamed-Ali, Junior Ilunga met sur le tapis le russe Dmitry Kudryashov le 16 juin de l’année 2019. Après cette victoire historique, car étant l’unique africain sacré champion du World Boxing Council, le Chef de l’État, Félix Tshisekedi lui avait réussi dans sa résidence de la Cité de l’Union (AU) pour le féliciter de cette prouesse.

À la nuit du 31 janvier, Junior Makabu a inscrit son nom des annales de l’histoire de la boxe en Rd-Congo comme fut le cas avec du combat du siècle entre Mohamed Ali et Georges Foreman, de deux sacres de Léopards et la qualification du Zaïre à la Coupe du Monde allemande en 1974. Junior Ilunga Makabu, la nouvelle légende du nobl’art en Rd-Congo et en Afrique.

ABONNEZ-VOUS POUR RECEVOIR LES OFFRES D’EMPLOI