ven. Juil 30th, 2021

KOONEXION.NET

Premier carrefour de l’information

Ituri: 30 civils tués dans trois groupements à Mambasa le week-end dernier (CEPADHO)

Au moins 30 civils ont été tués par les rebelles présumés ADF dans le territoire de Mambasa, en province de l’Ituri.

Selon le bulletin du CEPADHO publié dimanche 9 février 2020, les groupements touchés par cette tragédie sont notamment Mambembe-Bella, Bangole et Makeke en Chefferie des Babila-Babombi.

« Les civils y ont été massacrés, la plupart dans leurs champs, au cours des journées de vendredi 07, samedi 08 et de dimanche 09 février 2020 », indique ce bulletin.

Ce bulletin renseigne que vendredi 07 février 2020, 8 civils ont été sauvagement égorgés par les Terroristes islamistes ADF/MTM dans le village Sibe, en localité de Makusa, dans le Groupement Mambembe-Belle dont 5 parmi eux ont été formellement identifiés comme étant des habitants de la Commune rurale de Mangina, territoire de Beni. Toutes les victimes étaient des cultivateurs surpris dans leurs champs par les Jihadistes.

Samedi 08 février 2020, 12 civils ont été massacrés dans la même localité de Makusa. Parmi eux, 8 ont été tués dans le village de Centrale. En cette même date, 3 civils ont été massacrés par les mêmes Terroristes dans le village Toko-Toko, en groupement des Bangole. Ils seraient aussi retrouvés dans leurs champs par les ADF/MTM en errance dans la contrée.

Le dimanche 09 février 2020, 7 autres civils ont été massacrés à Makeke, Chef-lieu du groupement de mêmes noms 30 km à l’ouest de la Ville de Beni. Ce carnage a été perpétré vers 15 heures.

Cependant, le CEPADHO exhorte le Commandant du Secteur Opérationnel Sukola1 à nettoyer de fond à comble la partie ouest de la route nationale numéro 04 où ces terroristes brillent par les attaques à répétition contre les civils.

Et considérant la mobilité de ces tueurs, « notre Organisation invite en outre les FARDC à renforcer leur présence de la Commune rurale de Mangina jusqu’à Ndalya, en passant par les villages où les massacres ont été perpétrés dernièrement, pour barrer la progression des terroristes vers les territoires de Mambasa et d’Irumu ainsi que dans la partie ouest de la Ville de Beni« , ajoute ce bulletin.

DoMat

ABONNEZ-VOUS POUR RECEVOIR LES OFFRES D’EMPLOI

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.