ven. Juil 30th, 2021

KOONEXION.NET

Premier carrefour de l’information

Massacre des ADF en Ituri : au moins 33 civils tués selon un bilan du CEPADHO

D’après un bulletin publié ce lundi 03 février par l’ONG de défense des droits de l’homme CEPADHO, au moins 33 civils ont péri dans les attaques commis par les présumés rebelles ADF dans le territoire de Mambasa en province de l’Ituri.

D’après cette ONG, les terroristes ADF/MTM fuyant la traque des FARDC à Mantumbi, s’étaient repliés en petits groupes afin de semer confusion et diversion dans le seul but de terroriser la population.

Le samedi 1er et le dimanche 02 février, ces malfrats ont commis un véritable carnage dans plusieurs villages notamment Makilidou, Mbothole, Musuku-Sabwa, Masenze, Kambiasa et Sangolo.

Selon les informations recueillies par le CEPADHO, ces massacres qui ont fait au moins 112 victimes, ont été commis en l’espace de 5 jours. Les récents massacres portent à 370 le nombre des civils tués par les islamistes ADF/MTM en représailles aux dernières offensives de grande envergure lancées contre eux par les forces loyalistes depuis le 30 octobre 2019. Ce qui représente une moyenne de 123 civils massacrés dans une période de trois mois.

Notons que ce chiffre ne prend pas en compte les 7 morts de Mamove après la triple attaque contre la police sur place la nuit du 31 janvier dernier. Le CEPADHO exhorte par ailleurs le commandant du secteur opérationnel Sukola 1 à considérer la sécurisation des villages et agglomérations comme un axe à part entière sur lequel il faudra veiller pour enrayer les exactions des terroristes.

Il appelle également les FARDC à nettoyer les fonds afin de combler la partie ouest de la route nationale Nº4 où ces attaques contre les civils sont commises.

ABONNEZ-VOUS POUR RECEVOIR LES OFFRES D’EMPLOI

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.