lun. Nov 30th, 2020

KOONEXION.NET

Premier carrefour de l’information

Data Privacy Day : évitez le pire, voici comment protéger vos données personnelles

Alors que l’on a célébré le 28 janvier 2020 la 14e Journée européenne de la protection des données, parfois appelé « Journée mondiale de la protection des données » ou « Data Privacy Day », en anglais, protéger les données demeure une lutte de longue haleine.

Durant cette période où l’on assiste à des scandales sur les réseaux sociaux, il s’avère important de bien protéger les données personnelles pour ne pas être surpris. Il est certes difficile vus les moyens mis en place par les hackers et pirates, mais avec vigilance, on peut réussir à protéger ses données personnelles.

- Publicité -

La protection de la vie privée est garantie par la Constitution congolaise et les différents textes ainsi que traités et conventions internationales.

Voici ci-dessous quelques conseils qui peuvent vous permettre de bien protéger vos données personnelles :

1. Lire les conditions d’utilisation et confidentialité

Toute application ou logiciel a des conditions d’utilisation et de confidentialité qu’il faudra lire avant installation. La plupart d’applications ont des bases de données et ont accès aux données d’utilisateurs (photos, vidéos, etc.).

Il faudra se rassurer avant installation de l’application des mécanismes mis en place pour la sécurité des données de ses utilisateurs contre les hackers. Récemment, WhatsApp a été piraté, ce qui a eu pour conséquence, certaines données personnelles des utilisateurs ont été piquées.

Avant installation d’une nouvelle application, les utilisateurs doivent se rassurer que les informations placées sur les concepteurs sont vraies (adresse physique, autorisations légales, etc.).

2. Toujours actualiser ses mots de passe

Le mot de passe est l’un des moyens majeurs de la sécurité. Les experts en cybercriminalité indiquent toujours qu’il faudra actualiser ses mots de passe chaque deux mois.

Il est plus sage de ne jamais divulguer ses mots de passe à qui qu’il soit, mais aussi d’éviter les mots de passe suivants : 01234, 123456, la date de naissance, le numéro de téléphone et vos noms.

3. Se méfier du wifi public

Aujourd’hui, le WiFi public, aussi appelé « hotspot », est un réseau WiFi accessible le plus souvent gratuitement, et dans des lieux publics. Bien que cela semble une alternative pratique aux données cellulaires, il est capital d’être vigilant.

En effet, de nombreux pirates usent de ces connexions afin de dérober les données personnelles de ses utilisateurs. Ainsi, avant de vous connecter à un réseaux WiFi public, il est impératif de vous poser les bonnes questions : qui opère ce réseau ? Quelles en sont les conditions d’utilisation ? S’agit-il d’une connexion fiable ? Si vous ne pouvez répondre à ces questions, il est préférable d’utiliser vos données cellulaires (3G/4G), ou de vous rendre dans un établissement fiable (restaurant, hôtel, gare…) et de demander le nom et mot de passe du WiFi à un membre du personnel.

4. Faire les mise à jour des applications

Les experts en protection des données laissent entendre que les applications obsolètes sont des portes d’entrée des hackers dans nos PC et téléphones.

Après que WhatsApp a été attaqués, les concepteurs de cette application avaient demandé à tous les utilisateurs de mettre à jour leurs applications. Dans chaque mise à jour, les concepteurs renforcent la sécurité de leurs systèmes de protection.

6. Se méfier de connecter son téléphone à n’importe quel PC

De nos jours, surtout à Kinshasa, le transfert des données d’un support à un autre a toujours été à la base de plusieurs suspicions.

Le plus récent, le sextape de l’artiste musicien Héritier Watanabe a été diffusé sur les réseaux sociaux quelques jours après qu’il aurait connecté son téléphone à l’ordinateur d’un électronicien.

8. Se méfier de se connecter sur les réseaux sociaux à travers n’importe quel téléphone ou PC

Pour bien assurer la sécurité des données personnelles, il est sage de ne pas se connecter à travers n’importe quel support. Plusieurs comptes ont été piratés après cette pratique.

9. Stocker des données sensibles dans un support externe

Les supports externes sont les moyens les plus sécurisés des données. Il est vigilant d’y stocker les données sensibles au lieu de les garder dans le téléphone qui peut être volé. Il est sage de se rassurer que ces données ont été supprimées dans les téléphones après transfert aux supports externes.

- Publicité -
Copyright © 2020 Koonexion
COVID-19 RDC
4836 cas confirmés (15 juin)
X
TRADUIRE