lun. Août 2nd, 2021

KOONEXION.NET

Premier carrefour de l’information

Patrice Lumumba : une lutte effrénée d’un buldozer « anti-balkanisation » du Congo

L’assassinat le 17 janvier 1961 de l’ex-premier ministre Patrice Emery Lumumba a sonné le glas d’un combat nationaliste. Symbole de la lutte pour la souveraineté du Congo, Patrice Lumumba demeure un fer de lance dans l’histoire du pays.

Héros national et panafricain, le fondateur du Mouvement National du Congo (MNC) a mené une lutte effrénée contre la balkanisation du pays afin de préserver sa souveraineté.

Aujourd’hui, l’image pittoresque de ce fin pragmatique demeure encore dans les mémoires des congolais qui en ce 17 janvier, se souviennent de lui 59 ans après son assassinat.

Lumumba accule

Si aujourd’hui la question sur une possible balkanisation de la RDC est sur toutes les lèvres, elle date cependant de très longtemps. Dans son discours d’avant l’indépendance du 5 mars 1959 visiblement adressé à ses détracteurs, Patrice Emery Lumumba a exprimé une fin de non recevoir face à l’idée d’une probable balkanisation du pays.

Selon lui, les colonialistes belges voulaient la création au Congo de plusieurs  »republiquettes » à la tête desquelles ils placeraient des roitelets et leurs hommes de paille qu’ils pourront manipuler à volonté.

A cet effet, Lumumba s’opposait sur toute sorte de balkanisation appelant même les « gens du Haut » (Province Orientale) et les  »gens du Bas » (les Bakongo) à cesser leur antagonisme sur l’indépendance de leurs provinces et à appartenir à un même père qui est le Congo.

Ce discours de Patrice Lumumba lu non sans autorité et de façon parfois impulsive, avait déjà suiciter de pied en cap des hostilités accrues à son encontre.

Pourtant, ce fut un message clair en guise d’avertissement contre toute menace éhontée de balkanisation.

Lumumba, ce mythe et un vrai panafricain

Grâce à sa philosophie et son idéologie, Patrice Lumumba demeure aujourd’hui la coqueluche incontestée des peuples congolais et africains.

A l’image de Kwame Nkrumah, Modibo Keita ou Sekou Touré, Patrice Lumumba s’est farouchement battu pour libérer le Congo des mains des belges. Souvent accusé de communiste par les blancs, Lumumba représentait un danger pour les occidentaux. Il était un buldozer hors-norme que rien ne pouvait impressionner.

Ce comportement désinvolte selon certains, a précipité sa liquidation.
Ce personnage emblématique du Congo a sans doute laissé des traces indélébiles. Aujourd’hui, son action et sa philosophie ont engendré une progéniture pour poursuivre sa lutte malheureusement interrompue.

Chadrack Mpereng

ABONNEZ-VOUS POUR RECEVOIR LES OFFRES D’EMPLOI