mar. Oct 27th, 2020

KOONEXION.NET

Premier carrefour de l’information

Point de presse de Fayulu : Voici ce qu’il faut retenir

Si le président de l’Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (Ecidé), Martin Fayulu, se fait souvent remarquer par son ton harangueur voire accusateur, le candidat malheureux à la dernière présidentielle, ne cesse de faire parler de lui grâce à ses différentes sorties médiatiques.

Dans une grosse polémique sur la balkanisation qui secoue actuellement le pays, Martin Fayulu a tenu lundi 13 janvier à Kinshasa un point de presse devant un parterre de journalistes. Le président de l’Ecidé n’y est pas allé de mains mortes.

- Publicité -

Il s’est automatiquement attaqué au Président Félix Tshisekedi et à l’ex-chef de l’Etat, Joseph Kabila, qu’il accuse d’entreprendre la balkanisation du pays.

« Je dis et je le répète, Kabila est venu avec une mission de fragiliser ce pays. Et voilà, il a pris Felix Tshisekedi pour continuer sa mission« , a lâché Martin Fayulu d’un ton grave.

Pour l’un des leaders de Lamuka, ce projet de balkanisation s’est accéléré à 70%. D’où, il appelle le peuple congolais à s’indigner contre ce qu’il qualifie de complot.

« Nous sommes indignés par le projet de balkanisation de notre pays (…) Nous marchons pour que tout le monde sache que le peuple congolais ne laissera jamais son pays être balkanisé. On a l’impression que la balkanisation s’est accélérée, le processus s’est accéléré. Il faut l’arret« , a-t-il dit.

Fayulu défie Ngobila

Malgré l’interdiction par le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, de la marche du 17 janvier, Martin Fayulu n’a pas voulu baisser pavillon.

Dézinguant le patron de la ville de Kinshasa, le propriétaire de Faden House s’est montré opiniâtre et confirme la manifestation projetée le jour commémoratif de l’assassinat de l’ancien premier ministre Patrice Lumumba.

« Que Gentiny Ngobila aille travailler au lieu de s’occuper de la commémoration, la ville est extrêmement sale« , s’est insurgé Martin Fayulu.

Il invite à cet effet, la population à battre le pavet le 17 janvier dans le but de dénoncer les tueries de Beni, Yumbi, Butembo ainsi que s’indigner du projet de la balkanisation du pays.

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright © 2020 Koonexion
COVID-19 RDC
4836 cas confirmés (15 juin)
X
TRADUIRE