jeu. Oct 29th, 2020

KOONEXION.NET

Premier carrefour de l’information

Présentation des présumés bandits à Goma : pour le CIDDHOPE, le gouverneur a violé la loi

L’ONG Cercle Internationale pour la Défense des droits de l’Homme, la paix et l’environnement (CIDDHOPE) a fustigé la présentation des présumés bandits à Goma. Pour ces défenseurs des droits de l’Homme, le gouverneur du Nord-Kivu, Nzanzu Kasivita Carly, a violé des instruments juridiques.

C’est dans un communiqué rendu public ce samedi 11 janvier que le CIDDHOPE a indiqué que la présomption d’innocence est garantie par des instruments juridiques tant nationaux qu’internationaux de protection des droits de l’homme pour tout prévenu tant que la justice n’a pas prononcé la sentence.

- Publicité -

Tout en saluant le travail accompli par les services de sécurité sous l’égide de l’autorité provinciale, le CIDDHOPE a rappelé le mode de la présentation des présumés auteurs des faits infractionnels au public en RDC n’est autre que l’organisation des audiences publiques conforme aux standards internationaux.

C’est en date du 8 janvier dernier que les services de sécurité de la ville de Goma 55 présumés dont 17 d’origine rwandaise à la population, la presse et le gouverneur.

Peu avant en date du 06 janvier dernier, Nzanzu Kasivita Carly gouverneur avait alerté sur la présence des réseaux des criminels rwandais, ougandais et burundais qui ont pour mission de « rendre invivable la ville de Goma« .

DoMat

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright © 2020 Koonexion
COVID-19 RDC
4836 cas confirmés (15 juin)
X
TRADUIRE