ven. Sep 25th, 2020

KOONEXION.NET

Premier carrefour de l’information

[Bilan] Football : 2019, une année des rêves brisés pour les Léopards

L'année qui vient de fermer ses portes n'a pas été souriante pour les Léopards, qui en sortent avec beaucoup des regrets, car ils n'ont fait que sombrer lors de leurs différentes prestations. Sur un total de 10 matchs disputés en 2019, les Fauves ont enregistré 2 victoires, 5 nuls et 3 défaites. Ils n'ont inscrit que 9 réalisations en 10 prestations. Ce qui revient à préciser que les Léopards avaient une moyenne d'un but par match.

L’année qui vient de fermer ses portes n’a pas été souriante pour les Léopards, qui en sortent avec beaucoup de regrets, car ils n’ont fait que sombrer lors de leurs différentes prestations. Sur un total de 10 matchs disputés en 2019, les Fauves ont enregistré 2 victoires, 5 nuls et 3 défaites. Ils n’ont inscrit que 9 réalisations en 10 prestations. Ce qui revient à préciser que les Léopards avaient une moyenne d’un but par match.

Pourtant très attendue à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Égyptienne, la Rd-Congo était totalement passée à côté lors de cette grande messe du football continental, terminant ainsi sa campagne à l’étape de 8e de finale, car sortie par les Baéras du Madagascar. Bien avant cela, les Congolais ont miraculeusement arraché la qualification pour le second tour de cette compétition. L’on se rappelle une fois le miracle du 30 juin après la lourde victoire des Fauves face aux Warrios du Zimbabwe (4 – 0), dans les installations du 30 juin.

- Publicité -

Après cette CAN catastrophique, Florent Ibenge était poussé à la sortie jusqu’à rendre le tablier après avoir passé un quinquennat à la tête de cette sélection avec à la clé une médaille de bronze lors de la CAN 2015.

Malgré l’arrivée de N’sengi Biembe, les Léopards toujours au ralenti !

Florent Ibenge parti, la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) a directement songé au Directeur Technique National et le sélectionneur de l’équipe nationale de moins de 23 ans, Christian N’sengi Biembe. Ce dernier marque des esprits lors de son baptême de feu face aux champions d’Afrique, les Fennecs d’Algérie, en match amical à Blida (1 – 1). 3 jours plus tard, les Léopards ne parviennent pas à sortir leurs griffes face aux Éléphants de la Côte d’Ivoire à Amiens (3 – 1). Ces deux rencontres ont donné une lueur d’espoir au public, qui n’a pas encore oublié le fiasco de l’Égyptien.

Quelques jours après ces deux sorties amicales, Christian N’sengi Biembe a eu son premier vrai test en match officiel face aux Panthères du Gabon que  porté un certain Pierre-Émeric Aubameyang. Jouant à domicile, dans un stade des Martyrs totalement acquis à leur cause, la bande conduite par N’sengi Biembe a laissé planer, car accroché par les hommes de Patrice Neuvé (0-0). C’était en match d’ouverture des éliminatoires de la CAN Cameroun 2021.

Juste après 4 jours, la Rd-Congo effectue le déplacement de Banjul pour affronter la Gambie pour le compte de la 2e journée des éliminatoires. A l’issue d’une partie à plusieurs remboursements, les Congolais n’en sortent avec beaucoup de regrets, car ils ont mené au marquoir à deux reprises jusqu’à concéder l’égalisation dans les ultimes minutes du match.

Bien avant, cela faisait déjà 2 ans que les Léopards marchent à pas de tortue, une situation inquiétante pour les férus du football congolais. Lors de l’année 2018, la Rd-Congo n’avait enregistré aucune victoire dans toutes les compétitions confondues. L’on espère qu’après cette petite période stérile, les Fauves vont sortir leurs griffes pour dévorer leurs adversaires en 2020, comme disent les Anglais « wait and see ».

Tshebocosta

- Publicité -

ABONNEZ-VOUS POUR RECEVOIR LES OFFRES D’EMPLOI

Copyright © 2020 Koonexion
COVID-19 RDC
4836 cas confirmés (15 juin)
X
TRADUIRE