mar. Sep 22nd, 2020

KOONEXION.NET

Premier carrefour de l’information

Fridolin Ambongo sur la Monusco : « On ne sait pas très bien à quel jeu joue la Communauté Internationale »

Au cours d'un point de presse tenu ce jeudi 3 janvier à Kinshasa, le cardinal Fridolin Ambongo, archevêque métropolitain de l'Église catholique romaine à Kinshasa, a fustigé la passivité de la Monusco dans les massacres que l'on enregistre dans l'est de la RDC.

Au cours d’un point de presse tenu ce jeudi 3 janvier à Kinshasa, le cardinal Fridolin Ambongo, archevêque métropolitain de l’Église catholique romaine à Kinshasa, a fustigé la passivité de la Monusco dans les massacres que l’on enregistre dans l’est de la RDC.

Récemment revenu d’une visite pastorale de 4 jours à Beni-Butembo, le cardinal Fridolin Ambongo a constaté une ambiguïté dans les actions de la Monusco dans les massacres qui sévissent dans l’est du pays, qui ont pour finalité selon lui, la balkanisation de la RDC.

- Publicité -

« Derrière la Monusco, c’est l’ambiguïté de la communauté internationale. On ne sait pas très bien à quel jeu joue la communauté internationale à l’est », s’inquiète-t-il.

Avant d’ajouter : « Le peuple ne fait pas du tout confiance en la Monusco pour la simple raison, à côté des installations de la Monusco, on vient égorger les gens. Or la mission principale de la Monusco, c’est protéger la population civile. Il y a une perception négative de la population dans le chef de la Monusco ».

Le cardinal Fridolin Ambongo a appelé par ailleurs appelé le gouvernement central à initier des actions concrètes pour arrêter l’hémorragie dans l’est.

Lire aussi : Massacres dans l’est de la RDC : Fridolin Ambongo propose les voies de sortie de cette crise

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright © 2020 Koonexion
COVID-19 RDC
4836 cas confirmés (15 juin)
X
TRADUIRE